ValBiom

 

Le Bioraffinage

Le bioraffinage peut être défini comme le processus durable de transformation de la biomasse en produits biobasés (alimentation humaine et animale, molécules et matériaux) d'une part et en bioénergie (biocarburants, électricité, chaleur) d'autre part. Le bioraffinage a pour objectif la valorisation optimale de tous les composants de la plante.

On distingue les bioraffineries de première génération qui utilisent la biomasse alimentaire (canne à sucre, grains de maïs, huile végétale...) comme matière première et les bioraffineries de deuxième génération ou lignocellulosiques qui utilisent la biomasse non alimentaire (résidus agricoles et forestiers, une partie des déchets municipaux, cultures énergétiques...) comme matière première. On peut aussi distinguer les bioraffineries axées sur les produits biobasés de celles axées sur la bioénergie.

Il existe deux voies principales pour convertir la biomasse lignocellulosique en bioénergie et en produits biobasés : la voie biochimique et la voie thermochimique. La voie biochimique comprend comme étapes successives un prétraitement de la biomasse, une hydrolyse des polysaccharides et une fermentation de sucres obtenus. La voie thermochimique implique principalement une gazéification ou une pyrolyse de la biomasse. La gazéification est généralement suivie d’une synthèse catalytique Fischer-Tropsch ou d’une fermentation.

 

Quels pays produisent le plus de bioéthanol et à partir de quelles matières premières renouvelables ?

Les deux plus grands producteurs de bioéthanol sont les Etats-Unis et le Brésil. Les Etats-Unis produisent le bioéthanol à partir de l’amidon du maïs et le Brésil le produit à partir du sucre de la canne à sucre.

Quels sont les principaux types de prétraitement de la biomasse qui précèdent l’hydrolyse enzymatique?

Il existe de nombreux types de prétraitement qui peuvent être rangés en différentes catégories : physiques, chimiques (par exemple organosolv), thermochimiques (par exemple explosion à la vapeur) et biologiques.

Quel est le stade le plus avancé dans le monde des bioraffineries de deuxième génération existantes utilisant la voie biochimique ?

Le pilote de démonstration, est en 2012, le stade le plus avancé mais des projets de construction de bioraffineries commerciales existent.

 

Partager

Contact

Jean-Luc Wertz

Jean-Luc WERTZ

ACV, Biolubrifiants, Biopolymères, Bioraffinage, Chanvre, Produits biobasés

Tél.

081/627.189

Avec le soutien de

ValBiom

Website by   Dogstudio